Skip to content

Solidarité avec Lucie !

septembre 11, 2014

Nous transmettons tel quel le communiqué de Futur Rouge.

Solidarité !

 

Nous tenons à exprimer notre solidarité à Lucie, qui, dans le cadre de son activité antifasciste, a été violée par un fasciste au mois d’aout 2013.

Pour nous, il s’agit d’un crime fasciste, qui visait à la détruire, la réduire au silence et à annihiler sa volonté de se battre contre le capitalisme, l’impérialisme, le fascisme et le patriarcat. Nous dénonçons ce crime politique commis contre une militante politique.

Ce viol a échoué à entamer sa détermination à se battre et à mener la lutte contre les fascistes. Le courage de Lucie a mis la répression fasciste en échec.

Nous voulons protéger cette camarade, et pour cela nous conservons son anonymat. Son corps n’est pas un champ de bataille, ni un étendard. Nous respectons son choix de ne pas porter plainte.

Nervis des capitalistes, les fascistes répriment et cherchent à terroriser les ouvrier-e-s, immigré-e-s, musulman-e-s, militant-e-s syndicaux, politiques, antifascistes. Ils sont prêts, pour démoraliser celles et ceux qui s’opposent aux intérêts des capitalistes, à violer, à tuer.

La propagande et la politique islamophobes et racistes de l’Etat encouragent les agressions contre les femmes voilées, les femmes non-blanches, agressions sexistes, racistes, fascistes et/ou policières. Le gouvernement précédent a favorisé la mobilisation des forces réactionnaires contre le mariage pour tous, entraînant une augmentation des violences transphobes, lesbophobes, biphobes et homophobes et la violence parfois criminelle contre les militant-e-s antifascistes.

Nous n’attendons rien d’un gouvernement lui aussi au service des capitalistes, qui mène une politique raciste, de destruction systématique des droits des travailleurs et travailleuses.

La violence de la société capitaliste et patriarcale est concrète et s’abat chaque jour sur les opprimé-e-s.  Il est des crimes qu’on tait, des crimes qu’on cache, des crimes qu’on accepte comme faisant partie de la vie de tous les jours. Nous ne voulons plus courber l’échine. Face aux violences du capitalisme, du patriarcat, face à l’islamophobie et au racisme, comme Lucie, nous voulons faire front, nous voulons nous battre. Nous appelons donc à la mobilisation en solidarité avec Lucie.

Contre les crimes fascistes, sexistes et patriarcaux, autodéfense, solidarité et unité !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :