Skip to content

Compte-rendu d’un membre d’antifa de l’affrontement au meeting du Vlaams Belang

avril 3, 2014

200 antifascistes se sont rassemblés à Bruxelles, à l’entrée des galeries de la Reine, là où se trouve le théâtre du Vaudeville oû devait avoir lieu le meeting du Vlaams Belang. Cette contre-manifestation était interdite mais elle a pu se tenir un bon moment. Une quinzaine de fascistes de Nation sont venu s’afficher derrière un calicot. Insultes et slogans ont été échangés. Les groupes se sont rapprochés et la bagarre a commencé quand un fasciste a arraché un drapeau antifa des mains d’un contre-manifestants. Celui-ci a pris des coups en voulant le reprendre, mais a agrippé Cornet, cadre nazi de Nation, qui s’est retrouvé dans les rangs antifas (qui avaient avancés) où il a été battu. Quelques échanges de coups ont eu lieu puis les heurts se sont calmés un moment. Un groupe de policiers en civil a alors voulu faire passer le président du Vlaams Belang, Philip de Winter. Des affrontements ont repris entre les contre-manifestants et l’escorte policière de De Winter, provoquant un charge massive des robocops de la police de Bruxelles. La plus grande partie des contre-manifestants a été repoussée vers la Grande Place et au-delà. Il y a eu quelques blessés légers à cette occasion. Une autre partie vers la rue du Marché aux Herbes. Les participants au meeting du Vlaams Belang ont renoncé au Vaudeville, et se sont rassemblés, sous bonne protection policière sur la Grand Place. Une petite centaine de participants à la contre-manifestation ont participé à une assemblée dans les locaux voisins de la JOC pour faire une évaluation de la manifestation. Au delà des inévitables divergences (violence/non-violence), toute l’assemblée trouvait la mobilisation réussie au point qu’elle pourrait faire date dans la relance de la lutte antifasciste à Bruxelles.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :