Skip to content

Lettre de ‘Socrate’, prisonnier antifa russe

septembre 27, 2012

Alexei Sutuga « Socrate », un des principaux prisonnier antifa en Russie a besoin de soutien financier, il a été arrété le 17 avril dernier et est accusé d’avoir participé à une bagarre entre fachos et antifas près d’une boite de nuit à Moscou, la bagarre a eu lieu le 17 décembre 2011. Comme c’est toujours le cas en Russie : les frais d’avocats sont assez élevés vu la lenteur du système judiciaire russe.

Pour envoyer des sous à Socrate : Yandex-money: 410011299201746

Alexei est également un membre très impliqué de l’Action Autonome, la principale organisation libertaire et antifasciste en Russie, il participait de près à la publication du journal Avtonom et était impliqué dans les luttes écologiques russes.

Alexei a récemment écrit une lettre depuis la prison que nous tradusons ici :

Salut à tous,

Nous serons bientôt libérables sous condition, mais je suis à peu près certain qu’on va rester coincés ici encore quelques mois, même s’il n’y a aucun développement dans le dossier qui a été fabriqué contre nous.

Vous connaissez les détails de nos arrestations et connaissez les accusations qui y sont liées, mais j’aimerais maintenant partager avec vous mes pensées sur le contexte politique qui entoure notre affaire. A mon avis, l’objectif de l’enquète est d’obtenir l’accusation de ‘création d’un groupe extremiste’ qui viserait le ‘groupe social des nationalistes, fascistes et nazis’.

En pratique, le E-Center (Centre contre l’Extremisme, institution russe) a déjà monté des dossiers de cette façon en Russie. Ce qui intèrèsse l’inspecteur Kochergin c’est de démontrer l’existence d’un mouvement extremiste non-existent, à savoir ‘Antifa’ (NdT : Aucune organisation formelle ou informelle ne s’appelle ainsi en Russie) et de connecter l’affaire d’Igor Kharchenko et la nôtre pour n’en faire qu’un procès. C’est l’actuel énorme travail de la police contre les personnes qui ont des idées antifascistes. Tout celà est sous le contrôle du E-Center et du FSB (NdT : Service secret intérieur russe) dont l’objectif est de criminaliser les antifascistes et les militants sociaux.

Ce n’est pas un secret : nous encourageons les gens à participer activement aux mouvements d’opposition pour résoudre les problèmes sociaux qui sont à la source du nationalisme et du racisme dans notre société, comme résultat nous avons vu la répression du mouvement antifasciste à travers la Russie, c’est de cette façon qu’ils nous empêchent de prendre part aux mouvements sociaux.

A ce stade, il est trop tôt pour parler du développement de mon affaire puisque l’enquête à cessé depuis mon arrestation. En ce moment nous ‘marinons’ en prison, nous savons que nous ne sommes pas coupables, nous n’avons porté préjudice à aucune des sois-disant victimes. Ces victimes ont eu peur devant les enquêteurs et ont docilement désigné nos photos sur internet en tant que chef de l’organisation non-existente ‘Antifa’, comme le prétent le E-Center.

J’envoie mes plus chaudes salutations à mes proches, à mes amis et à mes camarades en Russie, Bielorussie,  Ukraine, Finlande et dans les autres pays d’Europe et du monde. Merci à tous pour votre soutien et vos actions, nous avons appris que vous êtiez solidaires. Je vous souhaite du succès dans vos luttes sur tous  les fronts.

Alexei Sutaga

One Comment

Trackbacks

  1. Socrate, l’antifa russe bientôt libéré ? | Antifabruxelles's Blog

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :