Skip to content

Les attentats contre Aube Dorée revendiqués

août 27, 2012

Plusieurs attaques incendiaires ont eu lieu ces derniers temps contre des locaux et propriétés d’Aube Dorée, parti néo-nazi grec, à Athènes. Un communiqué a été posté sur Indymedia Athènes. Source.

Ceux qui sèment la terreur doivent faire face à notre haine.

Les alibis ne marchent plus…

Il n’y a pas d’électeurs d’Aube Dorée trompés. Ceux qui soutiennent ce parti l’ont fait en toute conscience. Il ne sont rien d’autre que des fascistes.

Ceux qui endossent le rôle de la victime afin de rassembler dix autres minables sympathisants gauchistes dans leur misérable petites organisations ne sèment que le défaitisme face au fascisme.

Aussi longtemps que les immigrés ne construisent pas des structures auto-organisées pour leur auto-défense contre les fascistes et usent leurs “tripes” dans de minables disputes de machos les uns contre les autres et dans la délinquance antisociale, ils continueront à généraliser le cannibalisme social.

Les seuls qui ne cherchent plus d’alibis sont les fascistes eux-mêmes, ouvertement engagés dans des activités meurtrières sous le couvert d’appareils d’État et avec un soutien ouvert ou voilé des instincts les plus pourris de la plèbe, alias la lumpen petite bourgeoisie fascisante.

Nous aussi nous ne cherchons pas d’alibis. Notre guerre contre les salauds d’Aube Dorée n’est pas une mode dans le contexte de leur ascension (prétendument) “inattendue” au Pouvoir. Nous les avons combattus depuis des années, dans les rues, dans les esprits. Nous les combattons parce qu’ils sont l’aspect le plus horrible, le bras armé de nos ennemis essentiels : le Pouvoir et le Capital. Et nous ne leur avons jamais cédé.

 Le 12 août nous avons brûlé la permanence d’Aube Dorée dans la rue Filolaou dans le quartier de Pangrati à Athènes.

– Le  22 août nous avons réduits en cendres un magasin et un de ses véhicule dans le quartier de Peristeri à Athènes; tous deux appartenaient à la brute néo-nazie Efstathios Boukouras, un député d’Aube Dorée pour Corinthe.

À bientôt…

P.S. : Notre solidarité au compagnon Tasos Theofilou*

*Tasos Theofilou est un anarchiste/anti-autoritaire qui a été arrêté par les flics le 18 août 2012 dans le quartier de Kerameikos à Athènes et qui est depuis toujours retenu captif pour de graves accusations, dont sa prétendue participation dans l’affaire du braquage et de la fusillade mortelle qui a causée la mort d’un citoyen de 53 ans (qui a voulu jouer les héros en tentant d’arrêter les braqueurs qui s’enfuyaient) à Naoussa dans l’île de Paros. Le nom de Tasos Theofilou a aussi été impliqué dans l’affaire de l’Organisation Révolutionnaire de la Conspiration des Cellules de Feu; plus spécifiquement il est maintenant visé pour des incidents qui se sont déroulés à Agrinio et dans le centre d’Athènes en 2010.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :